Courbe d'indifférence

Clasificado en Économie

Escrito el en français con un tamaño de 566,44 KB

 

N ° 5 ans pour développer DANS LA CLASSE
THÉORIE des courbes d'indifférence
M. Thomas S. Alvarez

INDUSTRIELLE ET ORGANISATION I

Les courbes d'indifférence

1.La tableau suivant montre quatre différents points de courbes à une indifférence des consommateurs.
(A) Dessinez l'indifférence courbes I, II, III et IV dans le même ensemble d'axes.
(B) Qu'est-ce que les courbes d'indifférence?

IIIIIIIV QxQyQxQyQxQyQxQy21331251271236485, 598944,556,368,39753,56577106,36374,486115,772,78495,4125,3
a) Imageb) Courbes d'indifférence montrer graphiquement les préférences des consommateurs (dans l'analyse de l'utilité, la courbe d'utilité totale introduite goûts des consommateurs). Le consommateur est indifférent à toutes les différentes combinaisons de X et Y sur la même courbe d'indifférence, mais plutôt des points à une courbe supérieure à points à un niveau inférieur. Même si nous avons choisi de représenter les goûts d'un consommateur de dessin que trois ou quatre courbes d'indifférence, le champ de ces courbes est dense, c'est à dire il ya un nombre infini d'entre eux. Toutes les courbes d'indifférence d'un consommateur nous donner carte d'indifférence du consommateur. Différents consommateurs ont des cartes d'indifférence différents. Lorsque l'évolution des goûts d'une personne, sa carte d'indifférence changé.
2. (A) Ai-je besoin d'une mesure cardinale de l'utilité ou la satisfaction d'établir un ensemble de courbes d'indifférence?
(B) Quelles sont les caractéristiques des courbes d'indifférence?
(A) Pour dessiner un ensemble de courbes d'indifférence de l'ordre ou tout simplement besoin d'une gamme de préférences des consommateurs. Une mesure cardinale de l'utilité ou la satisfaction n'est pas nécessaire ou indiquée. C'est, nous n'avons pas besoin de savoir ou de la quantité absolue de l'utilité que le consommateur reçoit pour être dans une courbe spécifique de l'indifférence, ou dans quelle mesure son utilité augmente lors du passage à une courbe supérieure. Tout ce que vous devez savoir pour obtenir les courbes d'indifférence d'un consommateur, est de savoir si le consommateur est indifférent, si vous préférez ou non préfèrent chaque combinaison de X et Y à d'autres combinaisons.

(B) Les courbes d'indifférence ont une pente négative, sont convexes à l'origine et ne se croisent pas. Il doit y avoir, et ne sont généralement pas en parallèle les uns aux autres.

3. (A) Trouvez les TMSxy parmi toutes les quatre points consécutifs de courbes d'indifférence dans le problème 1.
(B) Quelle est la différence entre les TMSxy et UMgx?
(A) IIIIIIIVQxQyTMSxyQxQyTMSxyQxQyTMSxyQxQyTMSxy213 - 312 à 512 - 712-3674845, 59689344,51,556,31,768,31,497253,51651,3771,3106,30,7630,574,40,6861115,70,672,70,3840,495 , 40,6125,30,4
(B) Le Y TMSxy le montant qu'un consommateur est prêt à fournir pour une unité supplémentaire de X (et rester sur la même courbe d'indifférence). TMSxy Ie = - (? /? Q Qx). Le UMgx mesure la variation de l'utilité totale que le consommateur reçoit lorsqu'il est modifié par une consommation unitaire de X. C'est, UMgx =? UTX, / Qx. En mesurant la TMSxy, X et Y varient. UMgx En mesurant la quantité de Y (entre autres) est maintenue constante. Ainsi, la mesure TMSxy distincte de UMgx.

4. Dans le même ensemble d'axes, tracer trois courbes d'indifférence montrant substitution parfaite entre X et Y.
Pour X et Y sont des substituts parfaits, le TMS doit être constante. Cela signifie que quelle que soit la courbe d'indifférence que nous sommes, et tout point de celle-ci où nous sommes, nous devons sacrifier la même quantité de Y pour obtenir une unité supplémentaire de X.Par exemple, aller du point A au point B sur la courbe d'indifférence III, le TMSxy est égal à 2. De même, de B à C la TMSxy est aussi égal à 2. Si les courbes d'indifférence dans son ensemble a une pente de -1 (de sorte que TMSxy = 1), X et Y ne serait substituts parfaits, mais qui pourrait être considéré comme le même produit du point de vue du consommateur. Par exemple, X et Y peuvent être de deux marques de bière et le consommateur est indifférent à boire l'un d'eux. Q 8 A 6 B 4 C 2 IIIIII0246 Qx
5. Dans le même ensemble d'axes, tracer trois courbes d'indifférence de montrer que les X et Y produits sont parfaitement complémentaires.

Pour X et Y sont des compléments parfaits, le TMSxy TMSyx et doivent être à la fois égal à 0. Par exemple, les points D, E et F sont tous dans la courbe d'indifférence I, et pourtant le point F comprenant la même quantité de X sur Y, mais le point E. Ainsi, le consommateur est saturé et TMSxy X est égal à 0. De même, le point D contient la même quantité de X, mais Y au point E. Ainsi, le consommateur est saturé de Y, et TMSyx = 0. Automobile et de l'essence peut être considéré comme parfait complément. En général, les courbes d'indifférence ne sont pas des lignes droites et des angles droits, mais montrent une certaine courbure. Plus la forme de la courbe d'indifférence! Ligne INEA, plus le degré de substitution possible entre X et Y Q III 0246 III 2 864 Qx
6.Le le même ensemble d'axes, tracer trois courbes qui montrent une indifférence croissante TMSxy que nous descendons le long des courbes.

Les courbes d'indifférence sont concaves à l'origine et montrent ainsi une TMSxy qui augmente à mesure que nous descendons le long de ces courbes. Par exemple, le déplacement du point G au point H sur la courbe III, le TMSxy = 1. Allant de H à J, le TMS.xy = 2. En Problème 13 ont étudié l'effet que la courbe d'indifférence est pour l'équilibre du consommateur. Q 4 2 J GH I IIIII 0246 Qx


LIGNES restriction budgétaire

7. Supposons que le prix d'un produit et est de 1 $ par unité, tandis que le prix du produit X est de 2 $ par unité, et le revenu de l'argent de cette personne est de 16 $ par unité de temps et de tout dépenser en X et Y.
(A) Dessiner la ligne de contrainte budgétaire pour ce consommateur,
(B) Expliquez la raison de la forme et les propriétés de la ligne budgétaire dans la partie (a).

a)
Q (b) Si le consommateur dépense tout son revenu sur le produit et achète 16 unités. Si il a passé toute sur le produit X pouvait acheter 8 unités. Joignant ces deux points par une ligne droite, nous obtenons le consommateur ligne budgétaire contrainte. Cette ligne nous donne toutes les différentes combinaisons de X et Y que le consommateur peut acheter. Donc, je pourrais acheter et 8X 16Y, 14Y et 1X et 2X ... 0Y 12Y et 8X. Notez que pour tous les 2 unités de Y que le sacrifice, vous pouvez acheter une unité supplémentaire de X. La pente de la ligne budgétaire a une valeur de -2 et reste constante. Notez également que tous les postes budgétaires indiquent que les consommateurs dépensent tout leur revenu en X et Y. Autrement dit, leur PxQx + Py Q = M = 16 $. 161514131211109876543210 123 456 789 101 112 Qx
consommateurs revenu monétaire 8.Dados (M), et Py Px:
a) indiquer le montant de Y, vous pourriez acheter si vous avez passé tous vos revenus Y,
b) indiquer le montant de X qui pourraient acheter si vous avez passé tous vos revenus dans X,
c) trouver la pente de la contrainte budgétaire en termes de Px et Py, et
d) trouver l'équation de la ligne de la contrainte budgétaire.

AbcQyQ y0 x0 Qx Q MQ ------ où y0 = Py Qx = 0 x0 = MQ ------- lorsque Q = 0 Px -? YQ y0 Pente = ----- = ---- - = - XQ x0 M Px M / Py? Px = ------- = - ----- ----- x = M ---- / M Px Py Py
d) L'équation générale d'une ligne droite peut être écrite comme y = a + bx, où a = intercepter valeur-yo et quand x = 0, b = pente de la ligne. Pour la réponse à la partie (a) nous savons que a = M / Py pour la réponse à la partie (c) nous savons que b = -Px/Py. Par conséquent, l'équation générale de la ligne de contrainte budgétaire
Px M
Q = ------ - ------ Qx
Py Py
chaque terme de l'équation ci-dessus par Py, puis en réarrangeant les termes multiplication, on obtient de façon équivalente pour exprimer l'équation de la ligne de contrainte budgétaire. C'est,

Px M
(Py) (Q = ------ - ------ Qx) devient Q = M Py - Px Qx
Py Py

La transposition de la dernière période (-PxQx) à gauche du signe égal, on obtient PxQx + PyQy = M

9. (A) Trouvez l'équation spécifique à la ligne contrainte budgétaire Problème 7.
(B) montrent de manière équivalente d'exprimer l'équation spécifiques de la partie (a).

(A) Problème 7, l'ordonnée à l'origine (a) = M / Py = 16 $ / $ 1 = 16. La pente de la ligne budgétaire (b) = -Px/Py = -2 / 1 = -2. Par conséquent, l'équation spécifiques de la ligne budgétaire Issue 7 donne Q = 16-2Qx. En substituant les différentes valeurs de Qx dans l'équation donne les valeurs correspondantes de Q. Alors, quand Qx = 0, Q = 16, où 1 = Qx, Q = 14, lorsque Qx = 2, Q = 12, ... ... où Qx = 8, Q = 0.

(A) Une autre façon d'écrire l'équation de la ligne budgétaire est Problème 7
(2 $) (Qx) + ($ 1) (Q) = 16 $

Remplacement de diverses quantités d'un produit de cette équation donne les montants d'un autre produit que le consommateur doit acheter pour rester dans leur ligne budgétaire. Par exemple, si Qx = 2, le consommateur doit acheter 12 unités de Y pour rester sur la ligne budgétaire (par exemple, si vous passez tout votre revenu de 16 $ en X et Y).

EQUILIBRE DES CONSOMMATEURS

10. Si les goûts des consommateurs sont donnés par les courbes d'indifférence du problème 1 et de ses revenus et des restrictions de prix sont fournies par la ligne budgétaire du problème 7.
(A) Trouver géométriquement le point où le consommateur est en équilibre et
(B) Expliquer pourquoi il s'agit d'un équilibre, ce qui est vrai de la pente de la courbe d'indifférence et de l'équilibre de la ligne budgétaire?

Image(B) Le consommateur est en équilibre au point E, dans lequel la ligne budgétaire est tangente à sa courbe d'indifférence II. La courbe d'indifférence II est le plus élevé, nous pouvons atteindre compte tenu de leur ligne budgétaire. Comment sont tangents, la pente de la courbe d'indifférence absolue II (TMSxy) et la pente absolue de la ligne budgétaire (Px / Py) sont égales au point E. C'est, au point E = TMSxy Px / Py = 2. Parce que le domaine des courbes d'indifférence ou de carte d'indifférence est dense, est assurée d'un point de contact (et l'équilibre du consommateur). 11. (A) Expliquer pourquoi les points G, D, C et F ( qui est le même problème 10) ne sont pas les points d'équilibre du consommateur.
(B) Expliquer en termes de pentes des courbes d'indifférence et les pentes de la ligne budgétaire par laquelle un mouvement du point C au point de satisfaction de la clientèle E augmente, et
(C) Faites de même pour le passage de F à E.

(A) Compte tenu des prix de X et Y, le revenu du consommateur n'est pas suffisante pour atteindre le point G de la courbe d'indifférence III. Au point D, le consommateur est dans la courbe d'indifférence et je ne dépense pas tous ses revenus. Aux points C et F serait dépenser tout leur revenu, mais est encore dans la courbe d'indifférence I, et donc pas de maximiser leur satisfaction.

Image(B) Au point C, la pente absolue de la courbe d'indifférence I (indiquant ce que le consommateur est prêt à faire) dépasse la pente absolue de la ligne budgétaire (ce qui indique que vous pouvez faire sur le marché). C'est, à partir de C point le consommateur est prêt à renoncer à plus de 6 unités de Y pour obtenir 1 unité supplémentaire de X restant dans la même courbe d'indifférence I. Cependant, vous pouvez obtenir une unité supplémentaire de X sur le marché abandonner à seulement 2 unités de Y. Ainsi, en baisse de sa ligne du point C au point E, la satisfaction du consommateur augmente.
(C) Au point E, la pente absolue de la ligne budgétaire est supérieure à la pente absolue de la courbe d'indifférence I. Cela signifie que les consommateurs peuvent obtenir plus de marché et vous êtes prêt à accepter de renoncer à une unité de X. Ainsi, ce qui porte sa ligne budgétaire du point F au point E, la satisfaction du consommateur augmente. Au point E, le TMSxy = Px / Py.

12. (A) Pour exprimer mathématiquement la condition d'équilibre du consommateur selon la théorie de la courbe d'indifférence.
(B) Montrer que s'il existe une mesure cardinale de l'utilité, la condition (a) se réduit à
UMgy UMgx
--------- ---------- = Avec PxQx + PyQy = M
Px Py

(A) Comme le montre la ligne 8 Problème équation de budget des consommateurs donne PxQx + PyQy = M. Au point où cette ligne est tangente à une courbe d'indifférence, la pente de la courbe absolue TMSxy, est égale à la pente absolue de la ligne budgétaire Px / Py (voir problème 10). Par conséquent, TMSxy = Px / Py avec PxQx + PyQy = M est la condition d'équilibre sur la théorie des courbes d'indifférence.
(B) Supposons que le consommateur peut mesurer les bénéfices (et donc l'utilité marginale) numériquement, que pour certains Qx, Qy et, UMgx = 5 = 1 utils UMgy et util. Ensuite, le consommateur serait prêt à donner a.5 unités de Y en échange d'une unité supplémentaire dex, parce que les affaires ne changerait pas son revenu net. Alors TMSxy = 5 pour les montants indiqués, et en général TMSxy = UMgx / UMgy. En substituant cette expression dans la partie gauche de l'équation de la partie (a), nous obtenons
UMgy Px UMgx UMgx
-------- --------- Ou = ---------- = -----------
Py Px Py UMgy

13 Dessinez un schéma qui montre

(A) si les courbes d'indifférence sont convexes à l'origine, mais partout dans le monde sont plus plats que la ligne budgétaire, le consommateur maximise la satisfaction en mangeant seulement du produit Y,
(B) Si les courbes d'indifférence sont convexes à l'origine, mais sont partout plus forte que la ligne budgétaire, le consommateur maximise la satisfaction de manger seulement le produit X, et
(C) Si les courbes d'indifférence sont concaves à l'origine, le consommateur maximise la satisfaction de manger seulement le produit que le produit X ou Y.
(D) On pourrait s'attendre à ce que les courbes d'indifférence ont une de ces formes dans le monde réel? Pourquoi?

Tableau (a) la courbe d'indifférence II est le plus élevé, il peut atteindre le consommateur de la ligne budgétaire DF. Pour atteindre (et donc d'être en équilibre) le consommateur doit dépenser tout leur revenu dans le produit (c.-à-unités de DO doit acheter Y et pas de X) Y. Le fait que la zone est dense courbes d'indifférence toujours assure un point d'équilibre sur l'axe Y
Tableau (b) le consommateur est en équilibre lorsque vous passez tout votre argent pour acheter des unités de X (et pas de Y).
Tableau (c) de la ligne budgétaire de la ville est tangente à la courbe d'indifférence I au point K. Cependant, ce n'est pas un point où les consommateurs sont de maximiser leur satisfaction, car il pourrait atteindre la courbe d'indifférence II ne consommant que Y (D).

(D) Dans le monde réel, le consommateur ne passent pas tout leur revenu dans un seul produit, donc les courbes d'indifférence sont indiqués dans les tableaux (a), (b) et (c).
Image

ÉCHANGE

14. Supposons que A et B ont les individus entre eux un total combiné de 14 unités et 16 unités de X. Supposons en outre que les goûts de A sont représentés par l'indifférence courbes I, II et III, tandis que les goûts de B sont représentés par des courbes d'indifférence I, II, III "(avec une origine à 0 '). (En fait, ce que nous avons fait ici est de faire tourner l'ensemble des courbes d'indifférence B 180 degrés et placer sur le dessus de la figure des courbes d'indifférence de A, d'une manière que la forme de quadrilatère est spécifié dimensions 14Y et 16X)
(A) Qu'est-ce que chaque point de l'anneau?
(B) Y at-il une base pour des échanges mutuellement avantageux entre A et B au point C? Expliquez.

Image

(A) Tout point intérieur de l'anneau (ou il) est une distribution particulière des 14Y et 16X entre les individus A et B. Par exemple, le point C indique que A a 10Y et 1, tandis que B a 4Y X et 15 X.

(B) Comme dans la section C de l'individu TMgSxy TMgSxy A l'individu dépasse B, il n'existe aucune base pour un échange mutuellement bénéfique entre A et B. À partir de C, la personne A serait prêt à se séparer de 5 et pour une unité supplémentaire de X (et donc se déplacer vers le point D sur la courbe d'indifférence I). Le B individu serait prêt à abandonner en échange de 0,4 1X Y (et donc passer du point C au point H sur la courbe d'indifférence I '). Puisque A est prêt à livrer et ce qui est nécessaire pour induire B de renoncer à une unité de X, il n'ya pas de base pour l'échange. Dans cet échange, à livrer une partie d'elle et en retour vous donner 1X B.

15 .-. Expliquer ce qui se passe si, à partir du point C du tableau
(A) de l'individu à changer 3Y 6x avec l'individu B
(B) la personne B 2X par 7Y changer avec la personne A, et
(C) la personne à changer d'5Y 4X avec la personne B.

(A) Si A a donné à B 3Y 6X retour, A serait déplacer le point C sur sa courbe d'indifférence I au point S de sa courbe d'indifférence III, tandis que B se déplacerait le long de la courbe d'indifférence I »de C à S. Pour obtenir le plein bénéfice de l'échange, alors que B n'est pas gagner ou perdre quoi que ce soit (puisque B est sur la même indifférence courbe I '). Au point S, les courbes d'indifférence III et I 'sont tangents, de telle sorte que leurs pentes sont égales. Cela signifie que, à ce point l'TMgSxy de A est égal à B, de sorte qu'il n'y a aucune base pour de futurs échanges. (Du point de S, la quantité de Y que A serait prêt à assurer une unité de X n'est pas suffisante pour induire B à une partie d'une unité de X).

(B) Si B 2X livrer à A, en échange de 7Y, l'individu B serait point C sur son indifférence courbe I 'au point F sur sa courbe d'indifférence III. Dans ce cas, tous les bénéfices de cet échange serait pour B. Un individu aurait gagner ou perdre quelque chose, car il serait dans la même courbe d'indifférence I. Au point F, le TMgSxy de A est égal à B, de sorte qu'il n'y a aucune base pour de futurs échanges.

(C) A partir du point C de l'indifférence, je courbes et I ', si le particulier change avec B A 4X 5Y (et se déplace jusqu'au point E), à la fois des avantages A et B depuis le point E est courbe l'indifférence différents, II et II '. Joignant les points de contact pour les courbes d'indifférence de A et B obtenir la FS courbe des contrats. Lorsque A et B ne sont pas sur la courbe des contrats, A ou B, ou les deux, peuvent tirer de l'échange. Lorsque les deux sont sur la courbe des contrats, il n'est pas possible de faire plus de profit de l'échange.

16.-Supposons que les goûts de A sont représentés par l'indifférence courbes I, II et III de l'affaire 1, tandis que les goûts des courbes d'indifférence B représentent le tableau ci-dessous.
Supposons que les individus A et B ont entre elles un total de 16 unités de Y et de 18 unités de X
(A) Dessinez un rectangle de 18 unités de longueur par 16 de hauteur, tracer les courbes d'indifférence de A avec l'origine dans le coin inférieur gauche de l'anneau et ceux de B à l'origine dans le coin supérieur droit.
(B) Partant du point où l'indifférence la courbe I de A coupe la courbe d'indifférence I 'dans B, ce qui démontre qu'il existe une base pour des échanges mutuellement avantageux.
(C) Partant du même point dans la partie (b) montrer comment l'échange peut être fait.


I'II'III'QxQyQxQyQxQy1110, 513111413123148151012,57156,8168136,2166145153,9163
Image
Dans ce schéma est appelé la boîte d'Edgeworth.

(B) Le point H indique que l'individu A a 13Y et 2X, tandis que chaque B a 3Y 16X. Au point H, le TMgSxy de A est supérieure à celle de B. Cela signifie que A est prêt à livrer et ce qui est nécessaire pour induire B pour donner une unité de X. Par conséquent, aucune base pour un échange mutuellement bénéfique dans lequel renoncer à quelque chose de son et en échange lui donner X. B

(C) un mouvement descendant le long de la courbe d'indifférence I »du point de elpunto G H quitte la personne B au même niveau de satisfaction, mais place la Une personne sur la courbe d'indifférence III. Par ailleurs, un mouvement vers le bas le long de la courbe I de H à D, de gauche à l'individu A au même niveau de satisfaction, mais il met B de l'indifférence la courbe III. Comme il est l'échange volontaire, A et B se termine quelque part entre G et D (par exemple, du point E sur des courbes d'indifférence II et II '), ce qui implique que les deux individus gain de l'échange volontaire. Notez que l'échange mutuellement bénéfique prend fin lorsque l'une des courbes d'indifférence pour être tangent à l'un des B, parce que dans ces points de la TMgSxy de A est égal à B, points de contact que ceux-ci sont assurés par le fait que les champs de courbes d'indifférence sont denses.

17 .- (a) Comment pouvons-nous obtenir la courbe totale du contrat dans le cas dont nous avons discuté?
(B) Qu'est-ce qu'une courbe des contrats?
(C) Montrer que la condition préalable à des échanges mutuellement bénéfiques qui sont utiles dans l'analyse est équivalente à celle décrite dans la théorie des courbes d'indifférence.

(A) Une ligne à partir du point D à E et G donne une partie contractuelle de la courbe A et B. Dessin des courbes d'indifférence de nombreux de A et B et de rejoindre tous les points de contact, nous avons pu obtenir la courbe totale du contrat. Une telle courbe s'étendant du point 0 au point 0 'et serait analogue à la ligne pointillée.

(B) Tout point non pas sur la courbe indique base contractuelle pour des échanges mutuellement avantageux. Lorsque les personnes sont dans la courbe des contrats ne peut pas obtenir plus de gains à l'échange et le commerce arrive à son terme.Plus le pouvoir de négociation de A par rapport à celui de B, les autres viendront au point A à G, la courbe des contrats, et plus la proportion des profits que A reçoit en échange. Plus le pouvoir de négociation des B, plus elle de venir au point D de la courbe des contrats, et plus la proportion du revenu qu'il reçoit.

(C) Dans l'analyse de l'utilité, nous avons constaté que la condition a été UMgx / UMgy à A? UMgx / UMgy à B. Dans ce chapitre, nous n'avons trouvé aucune base pour une coopération mutuellement bénéfique, si l'échange TMgSxy de A? B. TMgSxy Toutefois, nous avons vu que UMgx / UMgy = TMgSxy. Nous pouvons donc dire que l'échange peut avoir lieu que si l'UMgx / UMgy (TMgSxy) pour A? UMgx / UMgy (= TMgSxy) pour B.

CONSOMMATION courbe du revenu et la courbe ENGEL

18.Si l'indifférence courbes I, II et III du problème 1 sont les goûts des consommateurs (qui restent inchangées au cours de la période d'analyse = ceteris paribus) si le prix de Y et X prix restent inchangés à 1 $ et 2 $, respectivement, et si le consommateur se lève sur le revenu de l'argent à partir de 12 $ à 16 $ puis 20 $ par période de temps, la courbe des revenus découlant de consommation et la courbe d'Engel pour ce consommateur.
Image Tableau A, les lignes budgétaires I, II et III sont parallèles les uns aux autres parce que Px / Py est inchangée (à une valeur de 2). Lorsque le revenu du consommateur est de 12 $ par période de temps, le consommateur atteint son équilibre au point D sur la courbe d'indifférence que j'ai acheté 3x 6Y. Avec un revenu de 16 $, le consommateur a atteint son équilibre au point E de la courbe d'indifférence II 4X 8Y d'achat. Avec un revenu de 20 $ par période de temps, le consommateur a atteint son équilibre au point G de la courbe d'indifférence III 5X 9Y d'achat. DTS ligne joignant l'équilibre de la consommation à différents niveaux de revenu et est une partie. la courbe du revenu-consommation (CPI) pour le consommateur. Bien que la ligne de DTS a également fait partie de la courbe de consommation contractuelles Schéma Edgeworth, il s'agit juste d'une coïncidence et non pas nécessairement le cas.)
Px UMgx
Nous notons que dans D, E, G du tableau A de la TMgSxy = --------- ------ = = 2
Py UMgy

On voit que lorsque nous déplacer d'un point de consommation d'équilibre à un autre, comme UMgy UMgx pouvez télécharger, télécharger ou restent inchangés. Tout ce que vous devez avoir l'équilibre est la raison de la UMgx UMgy reste constant et égal à la TMgSxy et Px / Py.

Tableau B D'E'G ligne »fait partie de cette courbe de consommation Engel pour le produit X Montre que, à un niveau de revenu de 12 $ par période de temps, le consommateur achète 3 unités de X, le niveau de revenu de 16 $, 4X achat, et le niveau de revenu de l'achat de 20 $ 5,5 unités de X. Depuis la courbe d'Engel pour le produit X a une pente positive, m est positif et le X produit est un produit normal.

19 .- Sur la base de la quantité-relation entre le revenu dans le tableau suivant,
(A) Tracer la courbe Engel
(B) Pour déterminer si ce produit est une nécessité, un luxe ou un produit de qualité inférieure aux points A, B, D, F, H et L.

PuntoABCDFGHLIngreso ($ / an) Quantité 4000600080001000012000140001600018000 (kls. / an) 100200300350380390350250
(A) Image (B) La tangente à la courbe d'Engel aux points A et B est une pente positive et coupe l'axe des recettes, lesquelles l'élasticité-revenu de la demande est supérieure à 1 et le produit est généralement un luxe dans les sections revenu. En D et F, la pente de la tangente à la courbe d'Engel est positive, mais à court quantités axe. Par conséquent, l'élasticité-revenu de la demande est supérieure à 0 mais inférieur à 1, et le produit est une nécessité de nos points (à ces niveaux de revenu.) Aux points de H et L Engel courbe est descendante qui indique que le produit est de qualité inférieure.
-PRIX À LA CONSOMMATION courbe et courbe DEMANDE DES CONSOMMATEURS

20.-Supposons que le point d'équilibre à la consommation est donnée dans le problème 10, le prix de X est inférieur à 2 $ l'unité à 1 $.
(A) Trouver le nouveau point d'équilibre, tracer la courbe de consommation de prix du consommateur à l'X produit, et tirer dx
(B) Est-dx par rapport au prix élastique, inélastique ou élastique unitaire dans cette gamme de prix?
(C) n'implique pas nécessairement une baisse TMgSxy UMgx et UMgy. en baisse? Est-il essentiel pour diminuer dx UMgx a une pente négative?

a) Dans le tableau A, le point E est l'équilibre d'origine de ce problème 10. Lorsque le prix de X tombe en dessous de 2 $ à 1 (ceteris paribus), nous obtenons les 4 et une ligne budgétaire équilibre du consommateur nouveau point (point J sur la courbe d'indifférence IV). Connexion les points E et J on obtient un segment de la courbe de la consommation prix à la consommation (PCC) pour le produit X. Parmi les points d'équilibre des consommateurs dans le tableau A peut tirer un segment dx, (tableau B).

Image(B) Étant donné que la CPP a une pente négative, dx est élastique par rapport aux prix plus arcade E'J «Que le 3, 1915 (A =- --- x --- = ---- = 1,15, -1 13 13 autrement. lorsque le prix du X tombe en dessous de 2 $ à 1 les augmentations des dépenses de consommation pour les X 8 $ à 9 $ par période de temps, de sorte que dx est le prix élastique sur la voûte E'J '). (c) Dans la section E du tableau A, le TMgSxy = UMgx / UMgy = 2. Au point J, le TMgSxy = UMgx / UMgy = 1. Ainsi, en allant du point E au point J, l'TMgSxy et la raison de la UMgx UMgy vers le bas. Toutefois, pour abaisser le UMgx UMgy et n'est pas nécessaire que UMgy UMgx et de déclin. Par exemple, le UMgy / UMgx peut diminuer même si ces deux quantités augmentation, à condition que l'augmentation de la UMgx est inférieure à la UMgy. Par conséquent, un nombre croissant de TMgSxy signifie pas nécessairement une diminution de UMgx et UMgy. De même, UMG n'est pas nécessaire pour obtenir une courbe descendante de demande négatif.
21.Among le graphique suivant, l'axe vertical mesure le revenu de l'argent du consommateur, tandis que les mesures horizontales X les montants de la période d'achat individuel. Les points C, D et E correspondent aux différents points d'équilibre qui résulte seulement le prix varie X.
(A) Quel spectacle établi une courbe d'indifférence dans ce système d'axes?
(B) Quelles sont les implications pour le prix de X une rotation horaire des aiguilles de l'horloge, la ligne 1 du budget à la rubrique 2, puis n ° 3?
(C) Quel type de courbe de demande peuvent être dérivées à partir des points d'équilibre C, D et E?

Image(A) Une courbe d'indifférence tiré sur le système d'axes montrent différentes combinaisons de trésorerie (non consacré à X et donc disponibles à l'achat d'autres produits) et la quantité achetée du produit X qui donnerait satisfaction égale à la consommation.
(B) Une rotation dans le sens des aiguilles de l'horloge, la ligne budgétaire de 1 à 2 implique que le prix de X est doublé (depuis consommateurs dépenser tout votre argent dans X ne pouvaient acheter exactement la moitié montant X avant d'acheter.) De même, une rotation dans le sens des aiguilles de l'horloge à la rubrique 2 rubrique 3 implique que le prix du X a de nouveau doublé.

(C) Relier les points C, D et E, on obtient la CPC, ce consommateur pour le produit X. Comme la CCP est horizontale, dx aurait une élasticité-prix unitaire de l'arc qui a été défini. C'est parce que le prix de X augmente, les consommateurs achètent moins d'unités de ce produit mais toujours dépenser le même montant de revenu de l'acheter (exactement la moitié comme avant).

SEPARATION DES EFFETS DE substitution et de revenu

22. Le tableau A est égal à celui de l'exemple 11, avec la ligne budgétaire différence K'J. " Tableau B est tiré du tableau A et est égal à celui de l'exemple 12, à l'exception de d'x
(A) Comment a été la ligne budgétaire K'J "Qu'est-ce que cette ligne?
(B) Ce qui montre un mouvement du point E au point G dans le tableau A? Un mouvement de G à T?
(C) Comment a été dx dans le tableau B? Ce qui montre?

(A) Intitulé K'J »du tableau A a été obtenu par déplacement de la ligne budgétaire KJ vers le bas et dans une direction parallèle à lui-même jusqu'à ce qu'il devienne tangente à la courbe d'indifférence II. En descendant de la ligne budgétaire KJ, réduit le revenu de l'argent des consommateurs. En descendant de la ligne jusqu'à ce qu'elle tangente KJ à la courbe d'indifférence II, ont réduit le bénéfice de l'argent des consommateurs juste assez pour maintenir le revenu réel constant. (Notez que selon cette technique, le revenu réel des consommateurs est constante si elle atteint la même courbe d'indifférence, avant et après le changement de prix. Dans l'exemple que nous analysons, les revenus monétaires de la consommation doit être réduite de 3 $ pour revenu réel reste constante.) ligne budgétaire KJ se déplace parallèlement à elle-même afin de maintenir le prix de X par rapport à Y = 1 ligne budgétaire K'J », auquel a été la ligne de KJ.

Image(B) Le mouvement du point E (sur la courbe d'indifférence II) au point G (sur la même courbe) représente l'effet de substitution d'un changement de prix. Le mouvement du point G (dans la courbe d'indifférence II) pour le point T (la courbe d'indifférence III) est l'effet de revenu est due à la variation des prix. Nous avons alors que pour un changement de prix donné, l'effet total de substitution = effet + = effet de revenu EG + ET GT (c) Le tableau B, d'x montre que l'effet de substitution de variation des prix. Donc, d'x, est la courbe de la demande des consommateurs pour le produit X lorsque le revenu réel (-revenu monétaire non) des consommateurs reste constante. Certains économistes préfèrent ce type de courbe de la demande, soit d'x, a la courbe de la demande actuelle de l'argent revenu constant. Sauf indication contraire, la «courbe de la demande" terme nous nous référerons à la courbe traditionnelle ou habituelle de la demande. La technique de séparer l'effet de revenu de l'effet de substitution est indiquée dans le tableau A est utile non seulement pour établir une courbe de la demande le long de laquelle le revenu réel reste constante, mais aussi (ce qui est peut-être plus important), car elle est une technique utile pour l'analyse de nombreux problèmes de grande importance économique.
23.-Sur le graphique du problème 20
(A) la séparation de l'effet de substitution résultant d'une diminution dans le prix de X à 2 $ à 1 $ par unité (ceteris paribus)
(B) calculer la courbe de la demande des consommateurs pour le produit X lorsque le revenu réel demeure constant,
(C) en référence à la figure des parties (a) et (b) expliquer comment nous avons calculé la courbe de demande pour le produit X sur laquelle le revenu de l'argent est maintenue constante, et
(D) expliquer comment nous avons calculé la courbe de demande pour le produit X au cours de laquelle les revenus réels reste constante.
(A) (b) Image(C) Le tableau A, le consommateur se déplace le point d'équilibre E (sur la ligne budgétaire et la courbe d'indifférence 2 II) à l'équilibre J (courbe d'indifférence de la ligne budgétaire 4 et IV) à la suite de Px diminué, ceteris paribus.Ainsi, lorsque Px = 2 $, le consommateur achète 4X par unité de temps (point E 'dans le tableau B dx), où Px = 1 $, le consommateur achète 9X (point Y dans dx). De l'augmentation totale de la quantité de X exigé, en partie due à des effets de substitution et le reste à l'effet de revenu. (Comme dans le problème 18, nous constatons que X est un produit normal, les deux effets ont la même adresse.) Par conséquent, en abaissant Px (et à se déplacer le long dx) le revenu de l'argent des consommateurs reste constante, mais accroître le revenu réel. Il convient de noter que dans cet exemple l'effet de substitution est plus grand que le revenu. Dans la vie réelle l'effet de substitution est généralement beaucoup plus fort que l'effet de revenu. (D) De nombreux économistes préfèrent garder constant le revenu réel des consommateurs pour obtenir une courbe de demande. Une façon d'y parvenir consiste à réduire le revenu de l'argent des consommateurs suffisant pour éliminer l'effet de revenu de variation des prix. Dans la boîte de ceci est obtenu en déplaçant la ligne 4 du budget (parallèle à lui-même) pour la rendre tangente à la courbe d'indifférence II. Ce que nous obtenons est la ligne 4 »qui reflète les mêmes prix relatifs que la ligne 4 du budget, mais 5 millions de moins de revenus monétaires. Le mouvement de E à K le long de la courbe d'indifférence II est alors l'effet de substitution de variation des prix. Le mouvement de K à J est l'effet de revenu de variation des prix; d'x ne reflète que l'effet de substitution. Par conséquent, le long d'x revenu réel des consommateurs est maintenue constante. Notez que l'élasticité-prix de d'x, est inférieure à dx.
24.-A partir d'une position d'équilibre à la consommation
(A) séparer l'effet de remplacer le revenu provenant d'une hausse de l'amortissement (ceteris paribus) à un produit normal,
(B) tirer deux courbes de demande pour le produit, celui qui reste du revenu monétaire constante et l'autre pour maintenir constant le revenu réel
(C) en référence à la figure des parties (a) et (b) expliquer comment nous avons calculé la courbe de demande pour le produit X sur laquelle le revenu de l'argent est constante, et
(D) expliquer comment nous avons calculé la courbe de demande pour le produit X sur laquelle le revenu de l'argent est constante.
(A)

Image

(C) Le tableau A, le consommateur est à l'origine en équilibre au point A 1 de la ligne budgétaire et la courbe d'indifférence II. Cela donne le point A sur dx yd'x, tableau B. Quand le prix augmente de X de P 1 à P 2 (ceteris paribus), le consommateur est en équilibre au point C sur la ligne budgétaire et la courbe d'indifférence 2 I. Cela nous donne le point C en dx, dx est la courbe de la demande d'habitude le long de laquelle le revenu monétaire est maintenue constante. Le mouvement de A à C est l'effet total des variations de prix. Puisque le produit est normal, l'effet du remplacement du revenu et se renforcent mutuellement afin de réduire le montant de la période de prix de la demande produit lorsque son prix augmente.

(D) Pour calculer x d'avoir à isoler l'effet de revenu de variation des prix. Nous faisons cela en déplaçant la ligne budgétaire 2 parallèle à lui-même jusqu'à ce qu'elle soit tangente à la courbe d'indifférence II. Cela nous donne la ligne 2 'du budget. Ce changement de la ligne 2 à 2 'correspond à une augmentation du revenu des consommateurs M de l'argent à M', en conservant les mêmes prix relatifs des biens donnés par la pente de la ligne 2 du budget. Rubrique 2 «est tangente à la courbe d'indifférence II au point B. Le mouvement le long de la courbe d'indifférence I de A à B représente l'effet de substitution des prix abusifs. Elmovimiento de B à C fait référence à l'effet de revenu; d'x montre que l'effet de substitution de variation des prix. Par conséquent, le long d'x, reste constante du revenu réel. Notez que l'élasticité-prix de d'x est inférieur à dx.


25.-A partir de la position d'équilibre, un consommateur dans le graphique, déterminer (a) L'effet global de la réduction des Px de P 2 à P 1,
(B) L'effet de substitution et de
(C) l'effet de revenu.
(D) Quel type de produit est X?

Image (A) Dans le graphique, le consommateur est à l'origine en équilibre au point A, 1 et la courbe d'indifférence de la ligne budgétaire I. Lorsque le prix de X P2 faible pour P1 (ceteris paribus), le consommateur viendra à l'équilibre au point C sur la ligne budgétaire et la courbe d'indifférence 2 II. Le mouvement de A à C (Q1 ou Q2) est l'effet total des variations de prix.
(B) Pour trouver l'effet de substitution des baisses de prix, nous devons éliminer l'effet de l'effet total des revenus. Ceci est accompli en déplaçant vers le bas de la rubrique 2 à la rubrique 2. " Celle-ci est tangente à la courbe d'indifférence au point B. Je Le mouvement le long de la courbe d'indifférence I de A à B (qui est égale à Q1 Q3) est l'effet de substitution de variation des prix.

(C) Depuis l'effet de substitution (Q1 Q3) sur le total (T1 T2), l'effet du revenu de remplacement doit être contre. L'effet revenu est assuré par un mouvement de B à C et est égal à Q3Q2

(D) Dans ce cas, l'effet de revenu va à l'encontre de l'effet de substitution. Par conséquent, le produit X est un produit de qualité inférieure, mais pas un produit Giffen, car, lorsque le prix de X, la quantité demandée par période de temps augmente de T1 à T2 (l'effet total). Notez que dans ce cas, la courbe de la demande le long de laquelle le revenu réel est constant aurait une élasticité prix plus élevé que la courbe de demande qui est restée le long de revenu monétaire constant. Toutefois, les deux courbes de demande sont à pente négative.

26 .- À partir d'une position d'équilibre du consommateur,
(A) montrent l'effet de substitution et effet revenu d'un prix bas pour un produit Giffen.
(B) Est-ce une courbe ascendante de la demande pour un produit Giffen le long de laquelle le revenu monétaire est constante? Pourquoi?
(A)

Image

Le point est le point d'origine de l'équilibre. Quand le prix du P2 faible X P1 (ceteris paribus), le consommateur est en équilibre au point C. Le mouvement de A à C (Q1 ou Q2) est l'effet total des variations de prix. Par conséquent, X est un produit Giffen depuis moins le prix que les consommateurs achètent moins. Le mouvement de A à B (ou du T2 au T3) est l'effet de substitution de variation des prix. Pour que l'effet total est négatif, l'effet de revenu doit être non seulement contraire à la substitution, mais doit être bien supérieure à lui. Cela se produit très rarement, voire jamais. Dans le graphique, l'effet de revenu est donnée par un mouvement de B à C (ou T3 au 1er trimestre).

(B) Comme il s'agit d'un produit Giffen, le long de la courbe de demande qui reste du revenu monétaire constante a une pente positive, mais la courbe de la demande le long de laquelle le revenu réel est constant, c'est l'attente négatif. C'est parce que l'effet de substitution produit toujours une augmentation de la quantité demandée d'un produit lorsque son prix baisse, quel que soit le type de produit concerné.

QUELQUES CONSIDERATIONS ET APPLICATIONS

27. (A) Quelle est la relation entre les points de vue des courbes d'utilité et de l'indifférence dans la théorie de la demande des consommateurs?
(B) Quelle est la différence fondamentale entre ces deux points de vue?
(C) Lequel des deux est préférable? Pourquoi?

(A) L'étude de la demande des consommateurs, la théorie des courbes d'indifférence peut être utilisé comme une alternative à la théorie de l'utilité précédente pour analyser le comportement des consommateurs (par exemple, l'équilibre et le partage) , et d'en tirer une courbe de la demande des consommateurs pour un produit.

(B) La différence fondamentale entre les théories de courbes d'utilité et de l'indifférence, c'est que le premier repose sur l'hypothèse plus forte et un peu irréel que l'utilité est mesurable direction cardinale, tandis que la théorie des courbes l'indifférence ne nécessite une mesure ordinale de l'utilité ou la satisfaction. En d'autres termes, la théorie des courbes d'indifférence ne nécessite que le consommateur soit en mesure de décider si un panier de biens donne une plus grande satisfaction, égal ou inférieur à la satisfaction qui fournissent des paniers de biens d'autres, sans qu'il soit nécessaire alloués à chaque panier un certain nombre d'utilitaires.

(C) De nombreux économistes préfèrent la théorie des courbes d'indifférence à l'utilité, car elle ne nécessite une mesure ordinale (plutôt que cardinal) d'utilité, et aussi parce qu'il nous permet de séparer plus facilement que la théorie de la d'utilité, l'effet de revenu de substitution effet d'une variation de prix.

28.Supongamos une famille pauvre "typique" est en équilibre au point A 1 de la ligne budgétaire et de l'indifférence, je courbe de la figure. (À ce stade, la famille passe de 1000 $ de leur revenu de 5000 $ pour acheter 100 unités de nourriture.) Supposons maintenant que le gouvernement décide de relever le niveau d'utilité ou de satisfaction de cette famille, l'indifférence, je courbe à la courbe d'indifférence II.
(A) Comment le gouvernement peut atteindre cet objectif en subventionnant la consommation alimentaire de la famille (c.-à-paiement d'une partie du prix de la nourriture).
(B) Quel est le coût de ce programme pour le gouvernement pour chaque famille pauvre ordinaire. (C) Que le gouvernement pourrait obtenir le même résultat? À quel coût? (D) Quelles raisons pourraient amener le gouvernement à utiliser tous les moyens les plus coûteuses pour atteindre les résultats que vous voulez?

Image

(A) Une façon le gouvernement peut augmenter le niveau d'utilité ou de satisfaction de cette famille pauvre d'un point A courbe d'indifférence de la ligne budgétaire 1 et I de la courbe d'indifférence II, est de vous permettre d'acheter de la nourriture à moitié prix marché, le gouvernement paie l'autre moitié du prix du marché. Avec cette subvention à la consommation alimentaire, la famille pauvre atteindre un nouvel équilibre au point C sur la ligne budgétaire et la courbe d'indifférence 2 II.

(B) Pour atteindre le point C avec le programme précédent, cette pauvre famille dépense 2000 $ de leur revenu pour acheter 400 unités de nourriture (voir graphique). Sans la subvention, la famille aurait dû dépenser 4000 $ pour acheter les 400 unités (point E sur la figure). Il est, par conséquent, que le coût pour le programme du gouvernement serait de 2000 $ (CE) pour les familles pauvres "typique".

(C) Le gouvernement pourrait également son objectif d'élever le niveau de satisfaction de cette pauvre famille de l'indifférence, je courbe à la courbe d'indifférence II, en accordant une subvention de 1,500 $. Avec cette aide financière, la famille serait en équilibre au point B de la ligne budgétaire 1 'courbe d'indifférence II. Au point B, la famille passe de 2000 $ de revenu (6500 $) pour acheter 200 unités de nourriture (voir graphique).

(D) Alors que le premier programme est plus coûteux, le gouvernement peut cependant préférer corne, car il a entraîné une consommation accrue de la nourriture par la famille. Cette consommation accrue de la nourriture peut être lui-même un des objectifs poursuivis par le gouvernement avec son programme d'aide.

29.-Supposons qu'une personne dépense tout son revenu en trois produits: X, Y et Z. Supposons que nous savons que X et Y sont des biens normaux et que X est un substitut (suppléant) à Y (dans le sens que si l'individu consomme plus de X a pour consommer moins et de rester au même niveau de satisfaction qui est, sur la même courbe d'indifférence.)
(A) Expliquer comment utiliser les effets de substitution et de revenu lorsque le prix de X (ceteris paribus).

(B) Dans quelles conditions sera négatif et x le signe (même si nous savons que X et Y sont des substituts)?

(A) L'abaissement du prix de X augmente le montant réclamé par cet individu par unité de temps, en raison des effets de substitution et de revenu. Cela se traduit par un mouvement descendant le long de la courbe de la demande de X, qui a une pente négative. Toutefois, lorsque le prix de X, nous avons deux forces opposées affectent la demande de Y. L'effet de substitution, par elle-même, tend à réduire la demande et remplacer X est Y. L'effet du revenu, par elle-même, tend à augmenter la demande de Y parce que Y (comme X) est un produit normal. Si l'effet de substitution dépasse l'effet de revenu (comme cela est courant), et la faible demande (c.-à-d se déplace vers le bas) et x, a le signe «droit», ou négatif.

(B) Si l'effet revenu est plus fort que l'effet de substitution face, d se déplacer vers le haut lorsque le prix du X. Ceci est possible mais rare. Dans ce cas, et x ont le signe «mauvais» (qui est, et x est négatif ce qui indiquerait que X et Y sont complémentaires, même si nous savons que X et Y sont en fait des substituts (substituts) les uns des autres.)

Théoriquement, il ya une méthode plus précise de s'appuyer sur le signe de l'élasticité croisée de déterminer si les marchandises sont des substituts ou des compléments. Cependant, cette méthode, en dehors d'être plus compliqué, pas très utile du point de vue pratique. Dans les travaux empiriques, la méthode de l'élasticité croisée est celle qui est normalement utilisé pour classifier le type de relation entre les produits, même si elle peut parfois conduire à une conclusion «incorrect».