Anglo2

Classified in Musique

Written at on français with a size of 7,51 KB.

 

OrigineEtymologie obscure. « Disc jockey » -> aspiration à un article dans le magasin Variety (1941, « disc jockey: Gilbert). En 1942 Billboard écrit de + en + « platter jockey » aux EEUU, après 1943 « disc jockey », 1948 acronyme DJ // -> pas de sources pour dire si le terme était de´ja utilisé avant 1940. HYPOTHESE JOCKEY

1º hypothèse origine: en 1906 FESSENDEN, 1º emision radio + musique -> montre forte lien de disc jockey a la radio avant 1940. LE MEC QUI FAIT LES DISQUES . LE RADIO PAS MAISON. Développement LE RADIO AU DÉBUT MUSIQUE EN DIRECT: animateur mal vue -> hostilité des gros réseaux américains face a cette musique -> a partir milieu années 30 importance disc jockey avec l’accroissement de la part de musique enregistrée dans la musique diffusé en radio/ Contexte 1930: les radios leur propre groupe de musiciens + en direct dans leurs studios; les musiciens contre « musique en boite »

2ºhypothèse: origine« jockey » -> individu chargé de « chevaucher un disque pour le conduire au succès ». 1º  DISC JOCKEY -> Martin Block qui diffuse régulièrement disques dans son émission -> En 1935 émission Make-believe ballroom -> 1940 devenu présentateur de radio mieux payé EEUU. EVOLUTION RADIO, IMPORTANCE MUSIQUE ENREGISTRÉ.

I. De la radio aux pistes de danse. À l’origine: Fonction disc jockey est indisociable à la musique enregistrée en radio. Essor parallèle à celle de la radio. Fin 1940 la plupart des ménages possèdent une radio. Années 1950 explosion du marche du disque -> disc jockey: l’un des personnages les + médiatiques de cette industrie.Ce DJ était ce qu’on appelle today: L’animateur radio. Années 50, évolution sémantique 1º DJs de club. 1. Les premières discothèques:En Paris: 1º fois sortir des studios -> substituer les groupes & orchestres qui faire danser leur public dans les bals et les dancings à la mode jusqu’à 1950 -> Cette évolution prend racines dans la 2ºWW et le gout ancien des Parisiens pour le jazz: bars de jazz clandestines avec disques américains (interdit par les allemands, origine noire qui produit les jazz) ÉCOUTEde + en plus de bar pour produire de la musique disques américaines -> adapter nom DISCOTHEQUES/1943 rue la Huchette (Paris) 1º établissement à adopter le nom de discothèque/Ces bars clandestines (seulemente écouter) vont inspirer (années 40 après la guerre) créations de lieux: parisiens peut danser son des disues (nouveau)-> 1º établissement autorisé pour 1947: Le Whisky à Go-go (précurseur discothèque)/ UK inspiré pour la FR. (naissance discothèque): 1960 utilise le nom discotheque. Les salles font appel DJ pour occuper le public entre 2 morceaux de rock&roll->1961: le Lyceum engagé Samwel pour patienter & faire danser public -> l’idée se dvp tout Anglaterre, les clubs spécialisés disposent de leur propre DJ/France naissance DJ-> 1º dj club (UK) -> EEUU évolution DJ/ 2.New York et la naissance du DJing moderne:Royaume-Uni apparu les primes DJs de club vedettes reconnus pour leur savoir faire. Le DJ du club britannique (pas comme DJs radio: choisir disques et programmer): doit être capable d’utiliser ces disques pour creer des atmosphères particulières et tenir un public en haleine plusieurs heures durant.En EEUU, à NY->évolution + determinante -> apparition DJ au sens moderne -> discothèque 1959 par Coquelin/3.Terry Noel et les débuts du mixDanseur, pas musicien a la basse. 1º DJ de cette évolution. Rejoint discothèque «Chez Arthur » (1965) -> pose les bases de la technique du « mix » (mélange disques)-> un musicien interprete abordant un set. (Avant les Djs seul programme dique à la radio Djs radio, animateur -> maintenant dj devient musicien interprete) Met au point système le système rudimentaire composé de 2 platines tourne-disque -> va adapter ses platines avec le tapis de feutre (entre disque vinyle et plateau) -> trouver système en continu, c’est 1º a creer séquences musicales inenterrompues/ 4. Francis Grasso et le beat fixing: 2º dj new-yorkino -> va poser les bases du DJing au sens moderne du terme. Fréquente les discothèques comme danseur (comprendre les attentes du public) + batteur (connaisance technique musique) -> perfectionner la technique mix -> va relever le temp grâce a métronome -> enchainer en créant illusion d’une pulsation contenue. Choisir les disques en fonction de leur tempo/rythme, pour ne pas avoir un décalage -> illusion de pulsation continue incitait public a rester sur la piste de danse. Problème avec matériel : pas appareil pour connaitre le temps exact. En 1969platines equipes pour faire mixage (Thorens) -> technique qui s’impose = BEAT FIXING (mixage pulsation)

Stabilité du tempo devient donc 1 nécessité. Apparition années 70 M. Disco (conçu pour la discothèque) va représenter DJ et gout musical. Il va s’adapter gout public , musique de danse, attirer danseurs.






Entradas relacionadas: