Courbe d'indifference

Classified in Économie

Written at on français with a size of 3,9 KB.

 

3. Les économies et déséconomies d’échelle (en Longue Période)

Pour des volumes de production faibles mais Qui augmentent de plus en plus on constate que le CM de longue période diminue Jusqu’à atteindre un minimum. Dans cette phase, l’entreprise fait des économies D’échelle en augmentant le volume de production. Pour cela, ils ont utilisé la Division du travail, la spécialisation des tâches et l’utilisation de la Technologie (permettent économies d’échelle).

Au delà d’un certain volume de production et Donc de taille d’entreprise, on constate des coûts nouveaux apparaître. Ces Derniers provoquent une augmentation du coût moyen de longue période. Il existe Des coûts de coordination, d’organisation et d’administration.

2. Formes particulières de courbes :

- Biens complémentaires : Courbes perpendiculaires. Les paniers De consommation A, B et C se trouvent à l’angle droit de chaque courbe. Car il Faut que les 2 biens augmentent pour avoir un même niveau d’utilité (ex : Chaussure gauche et droite). Dans les cas de biens parfaitement complémentaires, Le consommateur doit augmenter dans les mêmes proportions les quantités de X et Y afin d’atteindre une courbe d’indifférence supérieure et donc d’améliorer son Niveau de satisfaction.

- Biens substituables : Les courbes d’indifférence sont des Droites parallèles. Les biens sont considérés par le consommateur comme Interchangeables. Il n’y a aucune préférence entre les biens. TMS = 1

- Biens presque parfaitement substituables : lorsqu’on préfère Légèrement un bien X au bien Y. Dans le cas d’une substituabilité presque Parfaite, les courbes d’indifférence ne sont pas strictement parallèles mais Sont légèrement courbées (fort degré de substituabilité). TMS = 0,95

- Biens plutôt complémentaires : On constate que les courbes D’indifférence n’ont pas un angle droit mais une légère courbure, c’est-à-dire Que l’on pourra consommer la quantité d’un bien avec plusieurs unités d’un Autre bien. TMS = 0,05

- Biens Non désirés : droites parallèles partant toutes des abscisses (Y non Désiré) ou des ordonnées (X non désiré). Le bien non désiré est X car quelque Soit la quantité de X consommée, le niveau d’utilité n’est pas modifié. Concernant Y, on constate que lorsqu’on augmente la quantité, l’utilité Augmente. On passe donc d’une droite à une autre plus élevée.

III. La demande en fonction du revenu

L’étude de la demande en fonction du revenu Permet d’identifier l’attitude rationnelle du consommateur : lorsque R Varie et Px/Py sont constant ou lorsque Px/Py varient et que le revenu est Constant. On étudie la demande en fonction du revenu. Pour cela, on utilise la Courbe d’Engel. Elle représente la quantité de X achetée pour un consommateur Après une variation de revenu. On s’intéresse au concept d’élasticité.

Entradas relacionadas: