Injonction à l'intimé

Classified in Histoire

Written at on français with a size of 16,63 KB.

ARTICLE XX.

1. Le concept de mesures de précaution.

Les décisions relatives à la liberté de mouvement ou de la succession d'une personne, qui est crédité de la commission d'une infraction pénale grave. Ils sont généralement accepté par le tribunal, mais elle est la détention par la police.

Sa justification réside dans l'assurance des conséquences possibles de l'infraction pénale, de veiller à la mise en œuvre future d'une éventuelle condamnation. Dans le cas de la garde à vue est d'assurer la traduction en justice l'auteur présumé d'un crime.

2. Quelles sont les exigences des mesures de précaution.

Prima facie: il exige une indication que le crime en question ont été commis par la personne concernée. Suspicion n'est pas suffisant, il doit y avoir un minimum de fondement rationnel.

Periculum en souffrance: Représente le danger que peuvent causer des retards. Le risque principal est une figure possible du défendeur ou sa succession. Nous devons participer à de nombreux facteurs, y compris la gravité de l'infraction, la situation familiale, économique ...

3. Caractéristiques des mesures de protection.

Juridiction: il a fallu l'intervention judiciaire et au sein d'une ouverture ou, exceptionnellement, pour la voir. Cependant, en plus des tribunaux, la loi autorise la garde à vue, tandis qu'une détention provisoire ou de garde, le juge allait plus tard confirmer ou non.

Instrumental: il ya selon son objectif, qui est de rendre possible le jour de la décision judiciaire rendue dans un processus. Il n'ya pas de demande d'injonction de façon autonome et indépendante, sans lien à l'objet d'un processus. En conséquence l'injonction est soumise à la survie du processus, le processus est terminé, l'injonction se termine également.

Provisoire: est implicite dans son propre score, si en garde, non définitif. Approuvé en termes de garantie de la personne du défendeur ou sa succession, dès que ce besoin disparaît, il perd sa justification.

4. Expliquer brièvement la figure de l'arrestation.

Elle est la première étape d'une nature de précaution peut retenir à propos d'une personne, avant même qu'il avait ouvert une procédure pénale contre lui. Elle survient habituellement très proches en temps de commencer la procédure pénale.

C'est une mesure de courte durée qui est de limiter la liberté de mouvement d'une personne.

Il exige une justification sérieuse, que le système de justice pénale reflète la sanction appropriée en cas de pratique illégale.

5. Expliquer brièvement la figure de privation de liberté.? Dangereux?

Il se compose de la restriction ou la limitation de la liberté de mouvement d'une personne (d'où le parler de liberté de mouvement ou de soins ambulatoires, par rapport à déambuler ou de se promener, marcher, marcher), inaliénables droit fondamental de chaque citoyen.

6. Expliquer la procédure de l'habeas corpus

Sauf quand l'ouverture officielle va commencer par l'écriture ou l'apparence, sans l'intervention obligatoire par un avocat ou un avocat.

Dans cette lettre, ou l'apparence doit contenir:

  • Nom et la situation personnelle du demandeur et la personne demandant le injonctive
  • Lieu où vous trouverez le détenu, l'autorité ou personne âgée dont la garde est, s'il est connu, et les autres circonstances pertinentes.
  • Raison spécifique pour la demande

L'autorité du gouvernement, un agent ou fonctionnaire, sont tenus d'informer immédiatement le tribunal compétent à la demande faite par la personne en garde à vue, qui est sous leur garde.

Le juge examinera l'existence des conditions et transféré au Ministère. Puis, en voiture, n'oubliez pas de l'ouverture de la procédure, si nécessaire, de le nier. L'ordonnance contre laquelle aucun recours doit être notifiée au Ministère.

Dans l'ordre instituant le juge ordonnera l'autorité dont la disposition est une personne privée de liberté, qui lui révèle, ou deviendra le lieu où ce qui est.

Avant d'émettre une décision, le tribunal doit entendre la personne en garde à vue, ou si votre agent et l'avocat et le procureur. Ensuite, vous entendrez l'autorité, les agents ... Qui ont ordonné ou l'détentrice ou internamineto, et en tout cas à celui qui a la garde sont.

Dans les 24 heures de la voiture d'engager des poursuites, le juge d'effectuer les actions et la résolution de problème.

PROBLÈME XXI

Bond et de saisie: action qui vise à assurer les biens du défendeur pour assurer les responsabilités financières qui peuvent être désignés dans le processus pénal, de sorte que tomber sur des biens réels ou personnels. Ces responsabilités peuvent être libérés à la fois la poursuite née de la criminalité, comme l'exercice d'une action civile qui en découlent.

Il devrait aussi être contre les actifs d'un tiers garant, ce type de responsabilité ...

1. Quel est le lien.

Lorsque la déclaration est la preuve de la criminalité contre la personne, le juge a ordonné de payer une caution pour sécuriser les responsabilités financières qui peuvent finalement être déclarée recevable. Si obligataire n'est pas appropriée ou si le décret.

2. Qu'est-ce que c'est et quand vous pouvez produire de l'embargo.

Si le jour suivant la notification de l'ordre envoyé à une personne à condition de sécurité n'est pas suffisante matériau approprié, le gel des avoirs de l'accusé.

3. Où modification appropriée de l'injonction.

Moment approprié pendant le processus de motifs suffisants sobrevinieren de croire que les responsabilités financières qui peuvent être nécessaires pour dépasser le montant fixé, auquel cas la voiture est commandée par une augmentation des obligations ou d'attachement, ou autrement, le montant est supérieur à celui de la fin va imposer à l'accusé, auquel cas il envoie une réduction.

4. Le cas échéant l'injonction sur les véhicules à moteur

C'est une possibilité qui est donnée dans une procédure sommaire, est une intervention immédiate du véhicule, le temps nécessaire lorsque c'est nécessaire pour la pratique de la recherche sur le véhicule, ou pour assurer les responsabilités financières, tout en affirmant ne pas la solvabilité du défendeur accrédités ou tiers responsables.

QUESTION XXII

1. Quelles sont les fonctions de surveillance pénitentiaire juge.

Comme les fonctions qui lui revient la juridiction conformément à la loi générale de la prison pour l'exécution des peines privatives de liberté et des mesures de sécurité, le contrôle judiciaire d'une autorité disciplinaire de l'administration pénitentiaire, sous les droits et avantages des détenus dans les prisons et d'autres ont indiqué par la loi. En bref, sont les suivants:

-Pour assumer des fonctions du juge que la condamnation des résolutions en vue de peines privatives de liberté sont effectuées.

-Décider de la libération conditionnelle de détenus.

Pour approuver les propositions de privilèges prison.

Pour approuver les sanctions d'isolement dépassant 14 jours.

Résoudre ressources prisonniers sur les mesures disciplinaires.

Résoudre de grade-ressources et la progression de grade et de régression.

-Prononcer sur les demandes et les plaintes des détenus concernant les droits fondamentaux et les privilèges de prison.

-Visite des prisons.

-Exit permet d'autoriser plus de 2 jours.

-Savez-passent les détenus des établissements fermés.

2. Quelles sont les exigences pour la suspension de l'exécution de l'emprisonnement.

Que la personne condamnée a commis un crime pour la première fois (ne pas tenir compte des condamnations pénales pour enregistrer imprudente ou criminelle annulée).

Que la peine ou les peines, ou la somme de tous, pas plus de deux ans (exclus dans le calcul de la dérivée de non-paiement d'amende).

Ont été respectées, la responsabilité civile découlant.

3. Quelles sont les exigences pour le remplacement des peines privatives de liberté

Que la peine d'emprisonnement n'excédant pas un an, auquel cas il peut être remplacé par beau travail pour le bénéfice de la communauté. Si la peine d'emprisonnement ne dépassant pas six mois peut être remplacé par emplacement permanent.

-Que ce ne sont pas des criminels ordinaires.

- Sont remplacées chaque jour de prison pour deux versements d'une amende ou une journée de travail ou une journée de siège permanent.

- Pas de pénalités peuvent être remplacés par d'autres substituts.

4. Quelle est la probation.

Il consiste dans la liberté du prisonnier avant ce qui est opportun, car il comprend qu'il a obtenu le but principal destiné à l'exécution de la sentence d'emprisonnement et le prisonnier n'a pas besoin de répondre de cette manière globale afin d'assurer son bon réinsertion sociale.

Pour commander le service de probation, le tribunal peut imposer toute obligation imposée en cas de suspension de l'exécution de la peine (à ne pas aller à certains endroits, proches des victimes ...)

5. Le pardon de l'offensé.

C'est une cause d'extinction de la responsabilité pénale pour le pardon de l'offensé, quand la loi le prévoit.

Exigences: être donné de façon explicite, avant la sentence et le juge a entendu avant de passer à la victime.

Comme les crimes contre des mineurs ou incapables, les juges ou les tribunaux, après avoir entendu le procureur peut rejeter l'efficacité du pardon, à l'obligation d'entendre à nouveau le représentant du mineur ou un incapable.

Appropriée pour les crimes de la découverte et la révélation de secrets, de diffamation à l'encontre notamment, des dommages pour négligence de quatre-vingts mille euros, également sur les défauts de poursuites à la demande de la personne lésée.

Il ya des crimes de persécution mélangée, parce qu'elle exige la dénonciation de la victime, mais l'intervention du procureur intervient alors que les crimes d'abus agressions, de harcèlement ou sexuel, dans lequel il ya une possibilité de pardon.

QUESTION XXIII

1. Expliquer l'exécution des peines privatives de liberté.

Ces pénalités seront orientés vers la rééducation et la réadaptation sociale et peut ne pas impliquer le travail forcé. La personne condamnée à la prison doit jouir des droits fondamentaux de la CE, sauf ceux qui sont limités par la condamnation, mais en tout cas le droit au travail rémunéré et ceux pour les SS, ainsi que l'accès à culture et le développement de sa personnalité.

2. Quelles sont les déchéances.

La prison, l'emplacement permanent, et la responsabilité personnelle pour la filiale d'amendes impayées.

A) Chaque fois que la peine d'emprisonnement imposée est plus de 5 ans, le juge ou le tribunal peut ordonner que la classification des condamnés dans le traitement de troisième degré de prisonniers n'est pas faite jusqu'à l'achèvement de la moitié de la peine. Juge Rights Watch (pronostic précédente de réadaptation sociale), peut décider, après avoir entendu le MF, les établissements correctionnels et d'autres parties, l'application de l'assemblée générale, sauf dans les cas de terrorisme, les gangs armés, d'abus et d'agressions sexuels sur les enfants 13.

Le temps provisoire de privation de liberté doivent être payés par le juge ou le tribunal la condamnation à exécuter la sentence dans le cas accepté de q telle privation.

B) S'agissant de la peine emplacement permanent peut durer jusqu'à 6 mois. Est d'exiger que la personne condamnée à rester à la maison ou dans un endroit particulier fixé par le juge lors du jugement ou dans une ordonnance motivée. Il faut s'entendre sur la peine de mort soit remplie q samedis, dimanches et jours fériés dans une prison. Pour assurer la conformité peut être utilisé mécanique ou électronique q permettent la localisation de l'accusé.

3. La mise en œuvre de mesures de sécurité.

Ces mesures peuvent être la privation de liberté (détention en centre psychiatrique de la dépendance ou d'éducation) disqualification ou non privatives de liberté (professionnels, agents de probation, la disqualification de conduire, possession d'armes, la garde, la famille, l'expulsion d'un étranger en Espagne ).

Pendant l'exécution de la sentence, le juge a les choix suivants:

A) tenir l'application de la mesure imposée.

B) ordonner la cessation de loin sgdad.

C) remplacer les autres mesures plus appropriées.

D) Pour suspendre l'exécution de la mesure.

Il ya deux scénarios possibles:

- Q dans le cas d'une mesure privative de liberté. Le juge-commissaire remet chaque année une proposition pour l'entretien de prison, l'enlèvement, le remplacement ou la suspension de la mesure, l'évaluation des rapports de la faculté et l'administration.

- Q est une mesure non privatives de liberté. Le tribunal recueillir directement auprès de l'administration et les professionnels de la faculté avec des rapports en temps opportun sur le condamné.

Dans le cas de peines multiples et de garde, le tribunal ordonne la mise en œuvre de la mesure, q être payé pour la peine.

La violation d'une mesure d'internement se traduira sgad aq le tribunal ordonne la réintégration du sujet au centre de q a échappé ou une autre. S'il en était autrement, que peut-être décidé de remplacer le brisée par l'internement, si l'infraction prévue et de démontrer sa nécessité.

4. C'est la confiscation.

Cette peine accessoire à la principale, a été reconnu coupable de priver les instruments et produits du crime ou du délit.

Les biens confisqués seront vendus sans attendre la sentence, si:

A) Le propriétaire a abandonné l'express.

B) La conservation peut être dangereux.

5. La mise en œuvre du contenu civile de la phrase.

Pour l'exécution de la sentence concernant la réparation des dommages et l'indemnisation des dommages et intérêts, sont applicables dans la LEC. Il sera toujours promu par le corps Q dictée.

Prises de position sur la tuberculose responsabilité civile exécutoire provisoire.

Lorsque biens matrimoniaux ne sont pas responsables de quoi satisfaire tout à la fois des responsabilités financières, le juge ou le tribunal, après avoir entendu les blessés, vous pouvez diviser votre paiement, en indiquant la période et le montant de temps.

Les paiements effectués par le détenu ou le passif du fait d'autrui sera facturé pour l'ordre q est de:

A) La réparation des dommages et l'indemnisation des dommages et intérêts.

B) une compensation à l'Etat pour le montant des charges q ont été faites sur ses propres dans l'affaire.

C) les coûts de l'accusation privée ou un organisme privé lorsque la peine est imposée sur le paiement.

D) Tous les frais de litige, y compris la défense de l'accusé, sans aucune préférence entre les intervenants.

E) d'amende.

Les paiements effectués par le condamné ou plusieurs des infractions visées à l'art aq. 368 à 372 du CP (culture, la préparation de médicaments) seront facturés à x l'ordre suivant: (même q par le dessus, sauf la peine de q est en troisième place, A, B, E, C et D)

Entradas relacionadas: