Lien entre FPP, rareté des ressources économique, le cout d'opportunité

Classified in Économie

Written at on français with a size of 4,93 KB.

 

1. Allocation optimale des ressources rares (arbitrage Réalisé par les agents économiques)

Les agents Économiques établissent des choix afin de tirer le meilleur parti de leurs ressources supposées limitées. Alors pourquoi des ressources supposées Limitées ? Il ne faut pas oublier que nous sommes dans une vision Néo-classique et donc micro économique à savoir une vision de l’économie à Court terme.

Que ça soit Pour un consommateur ou un producteur les ressources à CT sont supposées fixes. En effet, on peut dire que les consommateurs ont un revenu qui est limité dans L’achat de leurs biens et services. Concrètement, quand on va faire les soldes On a un budget déterminé l’objectif étant d’acheter un maximum de biens avec un Revenus limité. Pourquoi est-il limité ? Tout simplement car nous sommes Sur un horizon de temps qui est extrêmement court. A CT on ne peut pas trop Faire évaluer notre revenu, alors que si on était sur du LT on aurait les Possibilités de faire évoluer notre revenu. Pour les entreprises même constat, On suppose qu’elles ont des ressources financières fixées et des facteurs de production Limités. Quant aux travailleurs ils ont aussi un nombre limité d’heures Hebdomadaires à allouer entre le travail et les loisirs. Cette analyse optimale Des ressources rares c’est la pierre angulaire de l’analyse micro, qui décrit Comment ces agents économiques arbitrent entre les différentes options qui S’offrent à eux.

L’agent éco Qui est supposé rationnel compare les avantages et les inconvénients compte Tenu de leurs objectifs. Pour cela, cet agent éco représentatif, par exemple le Consommateur va essayer de maximiser sa satisfaction et pour un producteur il Va essayer de maximiser son profit tout en faisant un arbitrage de ses Allocations et ressources. Ses choix sont réalisés à partir des coûts D’opportunité c’est-à-dire, la valeur Du renoncement (ce que ça coûte de ne pas consommer ou utiliser telle ou Telle ressource). C’est le coût de l’opportunité qui est mesurée par la perte De bien auquel un individu renonce en affectant ses ressources à un usage Donné. C’est le coût d’une chose estimée en terme d’opportunités non réalisées. Par exemple : aujourd’hui nous avons décidé de faire une école de Commerce, concrètement on renonce au salaire qu’on aurait dû avoir en Travaillant dans une entreprise. On préfère donc renoncer à ce salaire aujourd’hui Pour réaliser nos études, pour ensuite épouser des carrières de managers. Mais Aujourd’hui c’est un coût d’opportunité, Les ressources que nous avons, nous les utilisons pour faire une école de Commerce alors que nous aurions pu les utiliser à trouver un emploi et donc à Gagner des montants de salaire. Nous préférons renoncer à la consommation ou Production de richesses aujourd’hui pour en bénéficier demain à un niveau Supérieur.

On peut dire Que dans une économie de marché ce raisonnement fonctionne très bien. Par Contre si on se positionne sur une éco planifiée (Corée du Nord, Cuba ou tout Système de même conception philosophique), la pertinence de ces concepts D’analyse micro sont à ce moment la relativement faibles car les décisions D’allocations dépendent de l’Etat. Dans ce contexte, les décisions sont prises Arbitrairement et décidées au niveau de l’Etat. Les agents n’ont plus ce libre Arbitre et ce choix de renoncer ou non à l’utilisation de telle ou telle Ressource. Dans les éco planifiées, la nature, le niveau, les méthodes de Production sont imposées aux entreprises. Les travailleurs quant à eux n’ont Pas d’avis et les consommateurs ont un ensemble relativement limité de biens.

Or, dans une Éco de marché les consommateurs, entreprises et travailleurs ont une Flexibilité beaucoup plus grande et ce dans leurs choix d’allocations de ces Ressources rares à Thème primordial dans la micro économie.

2. Rôle primordial des prix

Effectivement pour revenir À une éco planifiée les prix sont supposés fixés par l’Etat, les agents Économiques n’ont rien à dire sur la détermination des prix des biens. Par Contre 

Entradas relacionadas: