limite

Classified in Français

Written at on français with a size of 2,68 KB.

 
Monsieur Ibrahim veut expliquer à Momo que le fait de voyager c’est connaître les gens et les pays q’ils traversent, c’est s’arrêter, faire des tours si nécessaire, jouir du parcours et ce n’est pas un problème de géométrie, de tracer des lignes droites pour faire vite. Le but, l’objectif c’est le voyage lui-même.
Selon monsieur Ibrahim il faut ouvrir la cage pour libérer les sentiments, ça veut dire danser, oublier le corps et laisser le cœur, représenté par un oiseau, s’échapper vers Dieu sans intermédiaire

Momo vide tous ces mauvais sentiments, la haine contre son père et sa mère et son esprit devient alors léger.
Monsieur Ibrahim explique à Momo qu’il a vécu bien et longtemps, qu’il aime encore sa femme, bien qu’elle soit morte, qu’il a aimé son travail, qu’il a eu un bon ami, qu’il a habité une jolie rue et finalement, qu’il l’a eu, lui.
Au début, monsieur Ibrahim n’était qu’unvieux, une branche greffée sur un tabouret, un sage, l’arabe d’une rue juive, puis ilest devenu un confident, un ami, un derviche.... Et pour finir un vrai père.

Momo a hérité l’argent, l’épicerie et le Coran, cela veut dire, toute la sagesse et l’amour de monsieur Ibrahim
Pour Momo, avoir le sens de l’humour avait le sens d’éprouver le bonheur, d’être fier de lui-même, de se sentir aimer, enfin d’être comme monsieur Ibrahim

Entradas relacionadas: