Point d'éclair dans la guerre

Classified in Histoire

Written at on français with a size of 5,14 KB.

 

Les USA ont entretenu une forme d’ambiguïté. En Janvier 1944 : Le président Américains Roosevelt a écrit à son secrétaire d’état. « L’Indochine ne devrait pas retomber sous la colonisation de a France, Mais sous tutelle internationale ».

Roosevelt est partisan des droits des peuples À disposer d’eux-mêmes. Lorsqu’il rédige cette lettre il est sincère. Néanmoins, la politique des bons sentiments ne résiste pas à la réalité de Pragmatisme. Les USA ont l’envi de se positionner.

5 Octobre 1945 : La France et Son gouvernement entendent reprendre pied sur le territoire. Un général Prestigieux sera envoyé, général Philippe Leclair pour évaluer la situation.

Truman (successeur de Roosevelt en avril 1945) Réalisera 4 mandats. Il va déclarer que les USA n’ont aucune intention de S’opposer aux rétablissements de la France en Indochine.

1946 -54 : La guerre D’Indochine des français

Les Américains ne s’opposent pas à la Réinstallation des français en Indochine, mais n’apporte pas de soutiens Militaires.

25/06/1950 : Début de la guerre De Corée. Les Américains ne perçoivent plus cette guerre comme coloniale, mais Une guerre de « la guerre froide »

Septembre 1950 : installation Du MAAG par les Américains. Ils vont Apporter une aide militaire considérable à l’effort de guerre français.

1954 : dernière année guerre Indochine, l’état majore français décide de concentrer l’essentiel de ses Forces dans un point déterminé à bataille contre Vietmin décisive qui doit permettre aux politiques de Négocier en position de force. Cette bataille a lieu à Diēn-Biēn-Phu.

Les français vont connaître une réelle Désillusion, c’est au finale un échec mais avec une détermination de l’espoir (bataille du 1 contre 3).

Le ministre des affaires étrangères français Georges Bidault « nous sommes dans Une situation désespéré à Diēn-Biēn-Phu, il faut venir nous aider ». Il S’adresse à J.F.Dulles.

Il est secrétaire d’état, son frère A.Dulles était directeur de la CIA. Bidault demande que les USA accepte de fournir une couverture aérienne et Qu’elle accepte d’utiliser des bombes nucléaires tactiques. Une opération avait Été envisagée, l’opération vautour.

Elle n’a pas eu lieu car 60% des américains Sont défavorable à l’attaque auprès des français.

Le 7 mai 1954 : les militaires Français se rendent

20/07/1954 : aboutissement des Négociations. Signature Accords de Genève.

Pierre Mendes France va signer ses accords.

Cet accord stipule la partition du Vietnam du 17° parallèle

·Nord Vietnam communiste Hochiminh

·Sud Vietnam dirigé par Bao Dai et Diem.

« Les USA n’ont pas prie part directement Aux décisions adopté à la conférence et ne sont pas liés par elle ».

Il faudrait renforcer le sud comparable à la Situation les américains avait appliqué en Corée du sud. Il faut préparer le Vietnam du Sud à se défendre, pour ce faire les américains vont continuer dans Le logique de l’engrenage. Ils vont envoyer des conseillers et des militaires, Ils sont là pour réorganiser l’administration, la police, la lise en place D’une politique plus performante.

Dès Juin, Edouard Lansdale arriveà Saïgon (capitale du sud). C’est un colonel Qui finira général, c’est un agent de la CIA. Le but étant de renforcer le Régime de DIEM (bourgeoisie catholique).

Les Américains veulent aussi renforcer la Région à travers la création de l’OTASE (organisation du traité de l’Asie du Sud est) crée en septembre 1954 à travers un pacte de Mani.  

Entradas relacionadas: