Aristote contexte

Classified in Religion

Written at on français with a size of 2,67 KB.

 

LA VERTU .La vertu est la perfection de notre activité naturelle, elle consiste dans le bon usage de nos passions naturelles. Aristote dit, comme Platon, qu'il faut contenir les passions dans de justes bornes, les soumettre à la raison, il ne faut pas se soumettre à l'excès des désirs. La vertu est donc un juste milieu, l'application à la vie de l'idée d'ordre, de rnesure et d'harmonie. 

TYPES DE VERTU les vertus morales, perfectionnant le désir (qui se soumet à la raison), sont la perfection de la volonté. Elles sont rapportées avec la façon d'agir dans le monde, en contrôlant nos passions et désirs. Cette type de vertu se développe par l'habitude, en le pratiquant: quand je réalise plusieurs actes justes, je deviendrai juste, j'aurai développé la justice, qui est la vertu sociale pour excellence. 

les vertus intellectuelles, perfectionnant l'intelligence seule, en vue de la contemplation. Elles appartiennent à la partie la plus élevée de l'âme, et sont la perfection de notre raison. Quand notre intellect suivie notre nature, c'est à dire, la connaissance ou la possession de la vérité, on sera vertueux. Cette vertu est la prudence, celle par excellence du juge, qui, à partir d'un précepte général, doit déterminer le juste dans le cas particulier, et faire preuve d'équité. Elle regarde les choses particulières et changeantes, et nous conduit vers le bien. 

LA VIE CONTEMPLATIVE 

les vertus essaient d'arriver au bien, de s'élever vers la vie contemplative, où on arrive quand on a développé notre intellect, et toutes nos capacités. Cet état serait la perfection, la félicité parfaite de rétre humain. 


Entradas relacionadas: